A Schaerbeek, avenue Princesse Elisabeth, la STIB veut supprimer la majorité des parkings et instaurer un sens unique. DRP apporte une aide active aux riverains et commerçants pour se défendre.

DRP a lancé son avocat pour une réclamation contre les incorrections et insuffisances du dossier de STIB et a conçu et piloté une pétition qui a recueilli 839 signatures manuscrites
Prenez connaissance des 8 revendications ci-dessous
DRP représentera tous les signataires lors de la réunion de concertation du 21 octobre 2021


VOUS PRESENTE ce 1 octobre 2021

LA PETITION  de 839 RIVERAINS, COMMERCANTS et VISITEURS

de l’av PRINCESSE ELISABETH à SCHAERBEK et ENVIRONS PROCHES

pour RENDRE LE PROJET «STIB» CONFORME aux BESOINS des GENS

conçue et réalisée entre le 10 .09  et le  04.10.2021 par l’asbl DRP et le Collectif des habitants et riverains de  Princesse Elisabeth, adressée à la Région de Bruxelles Capitale (tutelle de la STIB) et à la Commune de Schaerbeek (gestionnaire de la voirie)

En tant que résidents, commerçants, associés à la vie sociale, économique ou culturelle du Quartier, impactés par les dits travaux et leurs conséquences,

nous soussignés demandons  de

  1. considérer tout réaménagement éventuel de l’espace occupé par cette avenue en optant pour le respect des besoins et des intérêts exprimés par les personnes localement concernées, non seulement av Princesse Elisabeth mais aussi dans les rues /avenues impactées par les réaménagements éventuels
  2. maintenir en conséquence le double sens de circulation, qui n’a pas posé de problème démontré et rend un service approprié à la mobilité dans le quartier et ses environs, sinon de procéder à un test de suppression de ce double sens d’une durée appropriée, avec observation et communication des conséquences, avant tout octroi d’un permis d’urbanisme
  3. maintenir les deux rangées de parking voisines des trottoirs, en tant que composantes essentielles de la qualité de vie des riverains et de l’attractivité des commerces, donc abandonner l’idée de pseudo-compensation par du parking payant et situé à grande distance (dans le domaine de la SNCB et sur le terrain d’un opérateur privé).
  4. satisfaire la facilitation et la sécurisation de la circulation cycliste par l’aménagement en voirie « cyclable » de l’avenue Princesse Elisabeth, de profil horizontal, en bonne conformité avec l’instauration de la limite régionale de vitesse à 30km/h.
  5. maintenir les conditions nécessaires à ces objectifs, càd notamment maintenir (et s’il faut, réduire très légèrement) la largeur actuelle du trottoir (environ 2m20), ainsi que de maintenir l’écartement actuel (1m25) entre les deux voies de tram, parfaitement compatible avec le croisement des trams.
  6. choisir le revêtement du sol au niveau du site du tram de manière à ce que les bus puissent y rouler sans subir les vibrations.
  7. concevoir le projet et gérer le chantier de manière à limiter sa durée, avec les nuisances associées, à UNE année, au lieu des deux indiquées dans le dossier (p 59), grâce à l’imposition d’un horaire de
    6 jours/semaine à 15h d’activité (07h00 à 22h00), soit  90 heures par semaine (donc pas la nuit, ni le dimanche), et ce imposé tous les corps de métier intervenant.
  8. être systématiquement informés à nos adresses indiquées de l’évolution du Projet de travaux sur l’avenue Princesse Elisabeth, d’être mis à l’abri de faits accomplis, d’être invités à tout sondage et à toute réunion d’information ou de concertation, demandées en présentiel, afin de ne pas exclure de fait certaines catégories de citoyens

Personnes de contact :

  • Dirk VERTONGEN – Princes Elisabethlaan, 137                  0495 89 82 30
  • Louis TYSIAK – av Princesse Elisabeth, 87                            02 241 07 85

 

Retour haut de page