NOH-Désinfo Tram bus – 22 juin 2020


souligne la propagande très orientée pro-tram pour desservir NOH

 

Voici des rectifications et des données complémentaires pour objectiver une décision
dans l’intérêt de tous, qui convergent vers le bus électrique (hybride) 25.06.2020

A/ EXTRAIT de la NOTE de STIB 18/ 09 /2019 – rubrique « En quoi un tram sera-t-il plus efficace … »

Un tram est plus efficace qu’un bus car il permet de transporter plus de personnes (65 places dans un bus
standard, 100 places dans un bus articulé et entre 180 et 250 places dans un tram). Un bus a généralement
vocation à desservir les quartiers (Cf. nouveau Plan Directeur Bus : Nouvelle ligne 56 et modification
d’itinéraire du 47, 53 et 57), une ligne de tram permettrait une connexion plus performante et plus rapide
vers le centre-ville.

Réponses de DRP

Plus efficace ? C-à-d quoi ? Pour qui ? Ce critère se réduit ici à une capacité supérieure.
100 places dans un bus articuléà corriger : 130 places dans le bus articulé type IVECO et 138 places sur le bus articulé full électrique URBINO

contre 180 places dans un tram de type 3000 (32 m de long)

La façon correcte de poser le problème du seul point de vue capacité est :
si on utilise un bus qui a une capacité de 130 places, avec 12 bus par heure, cela fait 1560 voyageurs/h :
est-ce égal, supérieur ou inférieur aux besoins en heure de pointe (cfr « étude ») sur cette ligne NOH ?
D’autres types de bus ont d’ailleurs une capacité encore plus grande : voir ci-dessous.

Le bus a vocation à desservir un quartier : c’est une option «a priori», selon quel critère ?
Il y a des grandes villes où il y a peu ou même pas de tram ! Cfr documentation sur Shenzhen- Chine

Une ligne de tram permettrait une connexion plus performante : c’est quoi « plus performante » ?
et plus rapide : affirmation a priori, aucune justification technique ou opérationnelle : la vitesse max est 70
km/h pour les trams – pour les bus, pas moins !

B/ PROPOSITION : PRENDRE en COMPTE AUSSI D’AUTRES CRITERES BASIQUES
La note précitée des bureaux d’études passe étrangement sous silence les données ci-après

a) Installation : le coût du tram (rails, caténaires) est plus du double de celui de celui du bus.
Pour la nouvelle ligne STIB vers NOH : 25 Millions de plus en version « tram » comparé à la version «bus».
b) Installation : la durée du chantier, avec son impact terrible pour le riverains et surtout les commerçants,
est au moins le double pour une nouvelle ligne de tram qu’une nouvelle ligne de bus.
c) Entretien : pour le tram, remplacer les rails tous les 15 ans (gros chantier impactant riverains et la
circulation) et faire des interventions intermédiaires (aiguillages, etc..)
d) Impact environnemental : bruit et vibrations du tram conduisant à des nuisances pour les riverains et à
des dégâts dans l’habitat proche : cfr la capsule d’enregistrement «son» .
Pour la pollution de l’air, en version full électrique (y arriver par étapes), le bus équivaut au tram.

Essai réussi du bus bi-articulé Vanhool, suivi du bus Hess, (160 places) à l’arrêt place Fernand Coq selon un itinéraire (au Centre Ville) très exigeant en courbes et rues étroites

Ceci n’est pas un plaidoyer «contre le tram» mais bien une base pour un choix objectif.

asbl DRP vzw POUR UNE MOBILITÉ EFFICACE & MULTIMODALE A BRUXELLES, VOITURES COMPRISES !
GSM : +0484 73 56 35 http://www.drpasbl.be – Facebook: https://www.facebook.com/DRP.Brussels

Retour haut de page