facebook  fr slash nl

Bienvenue sur DRP a.s.b.l.

Welkom by DRP v.z.w.

(Droit de Rouler et de Parquer)

(Democratisch recht op Rijden en Parkeren)

   

JE SUIS INDEPENDANT ...

 

 

Bruxellois de naissance, je suis indépendant depuis 1992 et je dirige depuis 1998 une société de services d'une quarantaine de collaborateurs située à Bruxelles (Ixelles). Je pense humblement contribuer avec cette entreprise et avec l'emploi qu'elle crée, au développement économique de Bruxelles, ma ville. Oui Bruxelles, vous savez la capitale de l'Europe, mais pour combien de temps encore ?! Car tout est organisé pour me rendre la vie difficile en tant qu'acteur économique à Bruxelles et ma ville que j'aime. Et je ne parle même pas ici de la pression fiscale scandaleusement élevée envers les entreprises. Non, mon cas n'est pas isolé, il suffit de voir le mouvement actuel du (trop) grand nombre de sociétés qui quittent Bruxelles pour le moment.

De plus, je constate que la situation empire semaine après semaine pour moi et pour mes collaborateurs devant se mouvoir dans et hors de Bruxelles, lorsqu'on souhaite simplement rouler d'un point à l'autre et/ou pour se parquer. Et ce qui me renverse est que je constate que ces difficultés sont créées par la volonté de certains mandataires qui sont payés par les aux taxes prélevées sur le travail, le mien, celui de mes collaborateurs et de ma société ! Le monde à l'envers et… comme citoyen, j'en ai aussi comme les autres tout doucement ras le bol !

Tout commence dès le matin où, habitant Genval et ayant mes bureaux avenue de la Couronne à Ixelles (dans le tronçon entre la cimetière d'Ixelles et le boulevard Général Jacques), je mets d'abord plus d'une heure pour effectuer le trajet aller dans la file habituelle au pas… Or sur l'autoroute E411 des fonctionnaires zélés ont, sans (bien sûr) me demander l'avis aux citoyens, éliminé une bande de circulation sur les 3 (il en reste actuellement deux…) pour permettre aux transports en commun et aux taxis de pouvoir circuler plus vite : Non je ne suis pas contre les transports en commun ou contre les taxis mais je constate, et cela ça ne va pas, que sur les deux bandes , les voitures et camions font du surplace entre Overijse et le viaduc Debroux tous les matins tandis que le nombre de bus et de taxis se font rares sur la 3 ème bande et que les motos font leur slalom mortel habituel ... Pour tout vous dire, oui, cette bande vide me nargue tous les matins et et cela me choque profondément !

Or, j'ai besoin de ma voiture pour aller visiter mes clients dans et hors de Bruxelles. Quelle galère, il n'y a que des frustrations et ça empire tous les jours  : Files créées à cause de feux rouges à répétition et, contrôles radars sournois et cachés, panneaux d'interdiction à répétition, casse-vitesse (bonjour les amortisseurs !), rues à sens interdit (tiens hier on pouvait encore passer par cette rue, mais apparemment plus aujourd'hui…), rues à accès interdit, et des travaux partout, partout à en avoir la nausée. Mais attention ces travaux qui ennuient les automobilistes sont, une fois achevés, prévus pour rendre la vie de ces mêmes automobilistes encore plus difficile car ils ont pour conséquence de réduire lentement mais sûrement l'espace de circulation et le nombre de places de parking. De plus, toute tentative de parcage devient de plus en plus payante et si vous avez le malheur de vous arrêter deux minutes sur le bord d'un trottoir pour déposer une lettre à votre secrétariat social en centre ville, eh ben vous attraperez un PV (NB : expérience vécue par votre serviteur), toute tentative de négociation avec la force publique se heurtant au mur de l'administration : « Vous n'avez qu'à vous parquer convenablement, vos papiers ! » ; « Mais y a pas de parking dans les environs M'sieur l'agent ! ». Ceci dit, je ne sais pas si vous êtes comme moi, mais le nombre de PV's explose pour l'instant à Bruxelles. Or je ne roule ni plus vite, ni moins vite qu'avant… L'état a apparemment besoin de sous… Et le nœud coulant se resserre lentement mais sûrement….

Mais dans ce monde particulier, j'ai trouvé une écoute active et de l'aide auprès de DRP…. !

Ensemble, mon association et moi, avons pu par exemple, en collaboration avec le comité des commerçants de Boondael (à Ixelles) faire faire marche arrière aux autorités et à la STIB avenue de la Couronne devant les fenêtres de mes bureaux. En effet, ils n'avaient rien trouvé de mieux que d'installer une bordure de +/- 10 centimètres de haut afin de créer une bande de circulation en site propre pour les autobus de la STIB en se contrefichant de l'avis négatif des habitants et des commerçants du quartier… J'ai même été témoin devant mes yeux d'un accident d'une mobilette qui s'est retrouvée par terre avec son conducteur après l'avoir heurtée. Heureusement il n'y eut que des dégâts matériels… Bref cette bordure de malheur a été retirée.

Bref si vous êtes comme moi, rejoignez vite DRP car ensemble nous serons forts pour résister aux rêves fous de ceux qui veulent faire de Bruxelles un désert économique et une plaine de jeu pour trottinettes….

Pierre J Cougnon